Design et Histoires

Le blog de Jocelyne Leboeuf

18 juillet 2016

Histoire mondiale du design : entretien avec Victor Margolin

Victor Margolin - World History of Design

Victor Margolin, professeur émérite en histoire du design à l’université de l’Illinois à Chicago, vient de faire paraître les deux premiers volumes d’une histoire mondiale du design, World History of Design (Bloomsbury 2015). Le premier commence aux temps préhistoriques pour se terminer à la Première Guerre mondiale (Prehistoric Times to World War 1) et le second couvre la première moitié du XXe siècle (World War 1 to World War 2). Un troisième volume sur la deuxième moitié du XXe siècle à nos jours, est en cours de préparation (1).

[Lire la suite →]

→ No Comments Tags: Design(s)/Histoire(s)

24 mars 2016

Histoires du design en débat – 4

Les modèles en histoire évoluent avec les préoccupations du temps présent. La globalisation, non seulement en tant que phénomène lié à la mondialisation économique, mais aussi comme « concept qui permet de définir une nouvelle manière  de considérer la relation de l’humain avec le milieu de vie que constitue la planète », et « processus qui tout-à la fois instaure et imagine (…) la mise en système de toutes les réalités sociales (humaines et non humaines, matérielles et idéelles) dans une configuration d’espaces et de temps d’échelle mondiale au sein de laquelle tout phénomène local est global et réciproquement »(1), correspond aussi à tout un courant historiographique qui trouve des racines en France depuis des historiens comme Fernand Braudel.

[Lire la suite →]

→ No Comments Tags: Design(s)/Histoire(s)

8 mars 2016

Culture design, le design post-it mais pas que…

Le design, en tant que discipline proposant des méthodes et outils pour aborder les grandes problématiques actuelles tant sociales, qu’économiques et environnementales a suscité de nombreux débats. Cependant cette approche du design a généré une culture propre qui reste encore ignorée. A partir de ce constat et d’une analyse du contexte dans lequel prend place ce qu’il appelle un emerging design au XXIe siècle, Ezio Manzini interroge et critique deux aspects d’une culture design actuelle qui lui semble limitée, faute de débat et qu’il qualifie de solution-ism et de participation-ism (1).

[Lire la suite →]

→ No Comments Tags: Design(s)

8 janvier 2016

Co-design en mode Minor Activism

A partir de deux études de cas, Lenskjold T.U., Olander S., Halse J. (2015) nous font partager une approche de co-design ancrée dans une démarche de design critique et engagée dans des processus de participation plutôt que de persuasion, ce qu’ils nomment Minor Design Activism (1). Depuis les notions de design participatif des années 70 en Scandinavie jusqu’à notre époque, différentes formes de co-design sont apparues. Les cas démontrés dans cette étude s’inscrivent dans le contexte de politiques publiques et développent des méthodes issues des recherches menées à la Royal Danish Academy of Fine Arts, School of Design, dans une approche intrinsèque au processus de design lui-même, plutôt que reliée à des fins politiques définies a priori.

[Lire la suite →]

→ No Comments Tags: Design(s)

23 juillet 2014

Mutations urbaines, « Arts de faire »

Michel de Certeau parlait de « l’oeil totalisant » pour qualifier l’utopie de visibilité globale, cohérente, maîtrisée, à laquelle renvoient les premières représentations de villes en perspective. Au Moyen-Age et à la Renaissance, les peintres inventèrent le « survol de la ville » par « un oeil qui pourtant n’avait encore jamais existé » (1) :

L’atopie-utopie du savoir optique porte depuis longtemps le projet de surmonter et d’articuler les contradictions nées du rassemblement urbain. Il s’agit de gérer un accroissement de la collection ou accumulation urbaine.

« L’oeil totalisant » de la représentation renvoie au mythe de la ville théorique rationnelle, portée par les projets urbanistiques de la modernité, mais

Le dieu voyeur que crée cette fiction (…) doit s’excepter de l’obscur entrelacs des conduites journalières et s’en faire l’étranger. C’est « en bas » au contraire (down), à partir des seuils où cesse la visibilité, que vivent les pratiquants ordinaires de la ville. Forme élémentaire de cette expérience, ils sont des marcheurs, Wandersmänner, dont le corps obéit aux pleins et aux déliés d’un « texte » urbain qu’ils écrivent sans pouvoir le lire.

Et ce qui intéresse en effet Michel de Certeau, c’est justement tout ce qui d’une certaine manière, échappe à « l’espace « géométrique » ou « géographique » des constructions visuelles, panoptiques ou théoriques ». Il s’agit de sortir de « la ville planifiée et lisible », discours utopique qui repose sur l’idée de la possibilité « d’une triple opération : production d’un espace propre, substitution d’un non temps, création d’un sujet universel et anonyme qui est la ville elle-même ».

Il n’était pas encore question de « ville intelligente », mais la réflexion de Michel de certeau reste fructueuse pour penser les formes de projet désignés par cette nouvelle expression.

[Lire la suite →]

→ No Comments Tags: Design(s)

25 septembre 2016

Design et Usagers

Dans les grands récits du design moderne, l’usager est celui qui bénéficie de l’expertise et des savoir-faire des hommes de l’art engagés à satisfaire le bien-être du plus grand nombre. A partir des années 50 des chartes ou codes d’éthique professionnelle du design apparaissent, qui définissent des règles de responsabilité vis-à-vis de la collectivité. Il faudrait se pencher plus précisément sur chacun des contextes pour apporter les indispensables nuances qui reflètent les débats éthiques de l’époque.

[Lire la suite →]

→ No Comments Tags: Design(s)

10 décembre 2015

De l’innovation et du design

Deux articles parus dans Design Issues (Hobday M., Boddington A., Grantham A., 2011) expliquaient pourquoi les études menées sur l’innovation, structurées en champ de recherche, n’avaient pas véritablement accordé sa place au design (1). Ces études, émergentes après la Seconde Guerre mondiale, ont porté au départ essentiellement sur le rôle des innovations technologiques, sous l’angle de la résolution de problèmes dans les domaines économiques, industriels et entrepreneuriaux. Il fallait leur donner un ancrage théorique fondé sur la rationalité d’autant plus fort, que leur nature multidisciplinaire était confrontée à un contexte académique structuré en disciplines aux territoires bien circonscrits. Les recherches en management ont ouvert des brèches pour aborder la dimension d’innovation par le design mais, selon les auteurs, en réduisant trop souvent le design au produit et sans que là encore, le design soit véritablement reconnu comme discipline à part entière.

[Lire la suite →]

→ No Comments Tags: Design(s)/Autres disciplines

12 juin 2015

A propos de design et de musée

Echanges avec Claude Renouard

Conservateur des musées de l’Yonne

En quoi le design t’intéresse t-il en tant que conservateur de musée ?

« Mais le design c’est essentiel, cela accompagne ma réflexion en permanence dans mon travail ! »

et les échanges ont commencé, au fil de l’eau… qui ont fait émerger beaucoup de questions, mais aussi des convictions, une manière de penser l’histoire et la mémoire d’un lieu et d’une collection, les problèmes de transmission et de médiation, portées par un fort engagement dans une mission de service public depuis une trentaine d’années.

[Lire la suite →]

→ No Comments Tags: Design(s)

30 janvier 2015

Innovation sociale et Design

Dans son article « Making Things Happen : Social Innovation and Design »(1), Ezio Manzini donne des exemples d’innovation sociale menée par des non designers, en soulignant que leur démarche innovante, en rupture avec les modèles dominants, leur confère de fait un statut de designer. En parlant de Franco Basaglia, grande figure de la psychiatrie alternative et Carlo Petrini, fondateur du mouvement international Slow Food, il qualifie leur démarche de stratégie de design définie par trois types d’actions interdépendantes :

[Lire la suite →]

→ No Comments Tags: Design(s)

25 juillet 2014

En hommage à Jacques Inguenaud

J’ai eu la chance de faire la connaissance de Jacques Inguenaud il y a quelques années et de recueillir son témoignage de designer industriel. Ayant mené des recherches sur la période de l’Esthétique industrielle et en particulier sur le premier Cours Supérieur d’Esthétique Industrielle créé par Jacques Viénot, j’avais demandé à Jacques qui avait fait partie des premiers étudiants de Viénot s’il accepterait de répondre à quelques questions. Il avait accepté avec beaucoup de gentillesse cet exercice de mémoire, objet d’une correspondance écrite en novembre 2011.

Jacques Inguenaud, créateur d’E.N.F.I. (Esthétique Nouvelle de le Forme Industrielle) en 1961, nous retrace à travers cet entretien l’aventure d’un enseignement  novateur, à l’origine des écoles de design.

Il y exprime ces valeurs attachées au travail collectif  qui ont été la marque de sa carrière.

Lors de nos entretiens, j’avais pu constater à quel point il était toujours aussi enthousiaste pour ce métier, défendu avec passion et générosité.

Je remercie sa compagne, Catherine Hardouin, de m’avoir autorisée à publier ces échanges.

[Lire la suite →]

→ No Comments Tags: Design(s)/Histoire(s)