Design et Histoires

Le blog de Jocelyne Leboeuf

Entrées du janvier 2010

23 janvier 2010    Design(s)/Histoire(s)

Rétro ou Anti-Retro, design automobile et style

La DS3 Citroën n’est pas la réédition de la DS de Bertoni. Audace des lignes, audace de la technologie, contre-pied de la mode rétro sont autant de valeurs revendiquées par Thierry Metroz, directeur du style Citroën (Design Fax 693, 18/01/2010) et Jean-Pierre Ploué, directeur du style PSA Peugeot qui déclare dans l’hebdomadaire Marianne ; « Le rétro, c’est bon pour les marques qui se cherchent »(16-22 janvier 2010).

Innovation technologique et futurisme de la ligne étaient aussi les qualités revendiquées pour la DS 19 dans les années 50. Cela donna la « déesse », ce « nouveau nautilus » dont Roland Barthes (1) analyse le phénomène dans un texte si célèbre qu’il contribua sans doute, tout en débusquant le mythe, à attribuer à la DS son statut d’icône.

[Read more →]

[ Lire → ]

Tags: Design(s)/Histoire(s)

21 janvier 2010    Design(s)/Histoire(s)

Histoires du design en débat – 2

L’historien du design Victor Margolin, dans un article publié dans Design Issues (volume XXV, Number 2, Spring 2009, p.94-105), s’interroge sur la pertinence de l’histoire pour comprendre le monde contemporain. Son analyse offre un très intéressant panorama critique des recherches et débats des dernières décennies, entre les études portant sur des sujets de plus en plus spécialisés et l’histoire appréhendée dans une perspective beaucoup plus large, dans la descendance de l’École des Annales et de l’ambition d’une « histoire totale » inscrite dans la   »longue durée » (1). Il se réfère en particulier à Eric Hobsbawn qui associe le concept de « la longue durée » à une « social history » où l’étude rapprochée des transformations sociales dans toute leur complexité peut être fructueuse pour penser le futur :

Hobsbawn combined a belief in « la longue durée » or « the long term » from the French Annales School, which he called the « formalized social past », with the recognition that this stable component of the social order is complemented by more flexible sectors of social change and innovation. Recognizing the various components of society and their differing rates of change can be extremly hepful in contributing to a balanced process of social transformation that does not lead to social destabilization or collapse. Thus, for Hobsbawn, history in its best sense becomes « a process of directional change, of development or evolution » (2)

[Read more →]

[ Lire → ]

Tags: Design(s)/Histoire(s)